Pourquoi la grossesse de Meghan Markle a choqué la famille royale

La vie d’Harry a basculé dès sa première rencontre avec Meghan Markle. Le petit-fils d’Elizabeth II est immédiatement tombé sous le charme de celle qui était, à l’époque, l’une des actrices principales de la série Suits. C’est lors d’une soirée privée organisée le 30 juin 2016 à Londres par un ami commun que leur relation est née. Puis, tout est allé très vite entre les deux tourtereaux.

Harry a suivi son coeur malgré les mises en garde de sa belle-soeur Kate Middleton qui lui avait conseillé de ne pas trop se « précipiter ». En effet, après l’officialisation de leur idylle en novembre 2016, ils ont annoncé leurs fiançailles un an plus tard dans les jardins du palais de Kensington. Ils se sont mariés le 19 mai 2018 dans la chapelle Saint-Georges du château de Windsor. Puis, la nouvelle que tous les fans du couple attendaient est tombée cinq mois plus tard : l’arrivée de leur premier enfant.

Cependant, celle-ci n’a pas été très bien accueillie par certains membres de la famille royale qui ont jugé cette grossesse « trop rapide », comme le relatent Dylan Howard et Andy Tillett dans leur nouveau livre Royals at War, dont un passage a été dévoilé par L'Express. Dans celui-ci, une source a déclaré que la grossesse signifiait que Meghan Markle veillait principalement à ce que « son lien avec la famille soit irrévocable et lui cède encore plus de pouvoir ».

Harry embarrassé lors de l’annonce de la grossesse

Harry et Meghan Markle ont dévoilé au monde entier qu’ils attendaient leur premier

Retrouvez cet article sur GALA

Tombe de Diana : où est-elle vraiment enterrée?
Body Positive : découvrez les marques de lingerie qui s'engagent pour les femmes
Olivier Véran, surchargé, n’a toujours pas eu le temps de défaire ses cartons !
Édouard Philippe : cette très rare apparition de sa femme
Sophie Davant : son projet de fiction perturbé par la mort de Jean-Loup Dabadie