Pourquoi le gaz de schiste est-il interdit en Europe ?

Pexel

Avec la crise énergétique mondiale majeure qui s'intensifie du fait notamment de la guerre en Ukraine, les débats sur le gaz de schiste vont bon train. Le gaz de schiste est un gaz naturel dit non conventionnel. Ce terme désigne une famille de gaz piégés dans des roches très peu perméables ou des gisements de charbon, ces derniers se trouvant sous terre et sous les planchers continentaux des océans. Il est ainsi difficile de les atteindre, et l’extraction nécessite des procédés de stimulation de roche qui sont différents de ceux utilisés habituellement. En effet, les techniques d'extraction impliquées provoquent de multiples conséquences sur l'environnement. C'est ce qui a justement entraîné l'interdiction de l'exploitation du gaz de schiste dans la majorité des nations européennes, dont la France.

Les raisons environnementales sont en effet la principale motivation qui a entraîné jusqu'alors l'interdiction de la production de gaz de schiste en Europe. En cause donc, le procédé même d'extraction, appelé fracturation hydraulique, ou fracking en anglais. Elle consiste à injecter dans le sol un mélange d'eau et de produits chimiques très toxiques à haute pression, afin de générer une remontée de gaz à la surface. Cela engendre, entre autres, une pollution des nappes phréatiques, et plus largement un dérèglement de l'écosystème. Ce procédé peut aussi provoquer des séismes. D'une manière générale, il a de lourdes conséquences sur la santé humaine et celle des différentes espèces, ainsi (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Biodiversité : une étrange maladie détruit les coraux de Thaïlande
Quel est le prix du gaz de schiste ?
Météo : la moitié des pistes de ski françaises ont fermé
Où trouve-t-on du gaz de schiste ?
Les niveaux des réserves d’eau douce baissent drastiquement en Europe