Pourquoi "Game of Thrones" fascine les historiens ?

franceinfo
Le premier épisode de la saison 8, la dernière de "Game of Thrones", a été diffusé dans la nuit du dimanche 14 au lundi 15 avril. Son univers et son folklore séduisent certains universitaires qui n'hésitent pas à décortiquer ces intrigues.

Christian-Georges Schwentzel est professeur d'histoire ancienne à l'Université de Lorraine. La version originale de cet article a été publiée sur le site The Conversation, dont franceinfo est partenaire.

La série Game of Thrones (HBO, 2011-), tirée des romans de George R.R. Martin, n’est pas du tout une reconstitution historique du passé, mais une œuvre de fiction et de fantasy. Elle suscite pourtant un très vif intérêt de la part des historiennes et des historiens.


Le magazine Historia (avril-juin 2019) vient de publier un hors-série dont le titre a, de prime abord, de quoi intriguer : "Game of Thrones, la série événement à la lumière de l’Histoire". Le numéro est cosigné par une palette d’universitaires : deux spécialistes de littérature (ce qui n’a rien d’étonnant, puisque George R.R. Martin est un romancier) ; et douze chercheuses et chercheurs en histoire, offrant un assez large éventail, allant de la jeune post-doctorante au professeur émérite. On y trouve une majorité de médiévistes, mais aussi des spécialistes de l’Antiquité et de l’époque moderne.

Bien sûr, les historiens n’étudient pas seulement des textes écrits avant eux par d’autres historiens. Ils peuvent (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi