Pourquoi la France va-t-elle renforcer sa présence militaire en Europe du sud-est ?

© Yoan VALAT / POOL / AFP

Emmanuel Macron est en Roumanie depuis mardi soir. Il visite la base otanienne de Constanta sur les rives de la mer noire où 500 soldats français participent à une mission de réassurance et de protection des frontières. Il se rendra en Moldavie en milieu de journée . La Moldavie, elle aussi, s’inquiète pour sa sécurité. Notamment à cause de la Transnistrie, enclave occupée par les Russes sur la frontière ouest de l’Ukraine . Les militaires français sont plutôt pessimistes.

Chaque camp se renvoie la faute

Plusieurs incidents et des explosions ont en effet eu lieu ces dernières semaines dans cette bande de terre à cheval entre la Moldavie et l’Ukraine et contrôlée par les pro-russes. Sans que l’on sache précisément qui les a déclenchés. Chaque camp se renvoie la faute.

Un gradé confie à Europe 1 que ce serait sans doute, après la conquête du Donbass, un des objectifs du Kremlin : tenter de gagner Odessa et provoquer des troubles en Transnistrie pour priver l’Ukraine de tout accès à la mer noire. Ce qui explique l’importance pour la France de monter en puissance dans cette région pour que le conflit ne s’étende pas aux frontières européennes.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Une présence militaire française renforcée

Elle renforcera d'abord sa présence sur place avec un millier d’hommes d’ici un an, contre 500 soldats français aujourd’hui. Du matériel plus lourd, des véhicules blindés, des chars Leclerc vont aussi arriver. La France y a déjà déployé s...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles