Pourquoi France et Russie cherchent-elles à réchauffer leurs relations ?

franceinfo

La France tend la main à la Russie. "Le moment est venu, le moment est propice pour travailler à réduire la défiance", avec la Russie, a lancé lundi 9 septembre Jean-Yves Le Drian depuis Moscou, aux côtés de Florence Parly. Les ministres des Affaires étrangères et des Armées ont rencontré leurs homologues russes Sergueï Lavrov et Sergueï Choïgou, prenant la suite du président français qui a multiplié les gestes d'ouverture envers Moscou ces dernières semaines.

Cette réunion à quatre était une première depuis 2012 mais surtout depuis l'annexion de la Crimée en 2014. Aujourd'hui, Emmanuel Macron cherche à insuffler un climat de détente. Voici les raisons qui le motivent.

La Crimée n'est plus un obstacle

Ces discussions à Moscou interviennent au lendemain d'un entretien téléphonique entre Vladimir Poutine et Emmanuel Macron. Les deux présidents ont notamment salué l'échange de 70 prisonniers intervenu la veille entre l'Ukraine et la Russie comme un pas de plus vers la paix.

Pour Tatiana Kastoueva-Jean, chercheuse et directrice du Centre Russie/NEI de l’Institut français des relations internationales (IFRI), la question de la Crimée "n'est pas au cœur du débat" : "L’annexion de la Crimée n'est pas reconnue et ne sera pas reconnue, mais de fait, c'est une question qui ne devrait pas faire obstacle à la reprise des négociations". Selon la chercheuse, le problème à régler pour la levée des sanctions européennes et l'avancée dans les (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi