Pourquoi la France restitue son seul tableau de Gustave Klimt à ses anciens propriétaires