Pourquoi des Français en situation de handicap vont se soigner dans d’autres pays européens

Comme d’autres pays européens, la France peut s’enorgueillir d’un État-providence solide, que les universitaires spécialisés dans les études sur les migrations ont tendance à considérer comme un « facteur d’attraction » pour les résidents potentiels. Cependant, nous accordons souvent moins d’attention aux limites du système. En effet, ces dernières années, les lacunes du système de soins français ont conduit certains citoyens à se faire soigner dans d’autres pays européens. Un « concurrent » de la France qui ne vient peut-être pas immédiatement à l’esprit est la Wallonie, une région francophone du sud de la Belgique. On estime qu’environ 8 233 citoyens français en situation de handicap vivent dans des institutions situées dans cette région.

Bien que cette présence transfrontalière ait une longue histoire, les médias nationaux se sont concentrés sur ce qui est communément décrit comme une forme d’exil, ou sur des cas de pratiques abusives dans certaines institutions belges.

The Conversation
The Conversation

Pour mieux comprendre les causes et les impacts de cette migration, nous avons réalisé 23 entretiens avec des parents de français ayant déménagé dans des institutions belges, des représentants d’ONG et des directeurs d’institutions dans le cadre du projet de recherche MiTSoPro. La migration de la France vers la Belgique concerne différents types de handicaps, surtout les troubles intellectuels, psychiques et du spectre autistique. Dans notre recherche, la majorité des entretiens avec les familles ont été r...


Lire la suite sur LeJDD