Pourquoi le FC Barcelone et l'Atlético Madrid s'écharpent autour du sort d'Antoine Griezmann

franceinfo avec AFP
Pour le club madrilène, il est "évident que l'accord entre le joueur et le FC Barcelone a été conclu avant que sa clause libératoire ne soit réduite de 200 à 120 millions d'euros", le 1er juillet dernier.

Un bras de fer à plusieurs dizaines de millions d'euros. Recruté vendredi 12 juillet par le FC Barcelone, le footballeur français Antoine Griezmann voit son transfert contesté par l'Atlérico Madrid, club où il évoluait jusqu'alors. Que reproche l'Atlético au Barça ? Quels sont les recours possibles ? Le transfert peut-il être menacé ? Franceinfo répond à toutes ces questions.

Que reproche l'Atlético Madrid au FC Barcelone ?

Lors de l'officialisation du transfert de l'attaquant français, le FC Barcelone a indiqué avoir payé à l'Atlético la clause libératoire de 120 millions d'euros nécessaire pour libérer le joueur de son contrat avec le club madrilène. Mais les "colchoneros" estiment avoir été dupés par les Barcelonais.

Le contrat conclu avec Antoine Griezmann stipulait en effet que le montant de cette clause libératoire devait passer de 200 millions d'euros à 120 millions le 1er juillet 2019. Dans un communiqué publié quelques heures après l'officialisation du transfert par le FC Barcelone, l'Atlético juge ainsi que "l'accord entre le joueur et le FC Barcelone a été conclu avant" cette date.

Le club madrilène estime que "la rupture du contrat s'est produite avant la fin de la saison en raison de faits, d'actes et (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi