Pourquoi il faut se méfier de ces vidéos d'animaux "gelés par -50 degrés"

·4 min de lecture

Des vidéos provenant du Kazakhstan sont devenues virales depuis le début du mois de janvier. Elles montrent des animaux morts de froid, debout, dans la neige. Mais ces vidéos n'auraient rien d'authentique : des vétérinaires estiment qu'il s'agirait de mises en scènes, et des vidéos similaires avaient déjà émergé par le passé au Kazakhstan.

Ces vidéos sont similaires : une personne filme dans un endroit enneigé des chiens, chats, lapins, moutons et autres espèces d’animaux qui semblent avoir été gelés en plein mouvement. Dans la plupart de ces vidéos, l’auteur fait tomber les animaux, raides, en les poussant du pied. Les personnes filmant ces vidéos parlent bien kazakh, suggérant que les faits se déroulent au Kazakhstan.

Une vidéo publiée sur YouTube et vue près de 30 000 fois rassemble trois extraits : un premier avec un mouton, un deuxième avec deux chiens et un rat, et un troisième avec un bouc. La vidéo est intitulée “Animaux au Kazakhstan morts après des températures de -51 degrés”.

Où ont été filmées ces vidéos ?

Les faits se déroulent effectivement dans des zones reculées. Selon Sputnik Kazakhstan, la personne qui filme la vidéo du mouton dit “2021, 6 janvier. À Zhansugurov, un mouton s'est figé sur place”.

La rédaction des Observateurs de France 24 a pu géolocaliser l’une des trois vidéos. La vidéo montre brièvement et partiellement l’horizon : on y voit un massif montagneux (en bleu clair), deux gros bâtiments à droite (en rouge et orange), ainsi qu’une rangée de poteaux électriques (en violet). Voici une vue éclatée de l’horizon :

Le village de Zhansugirov dispose d’une zone industrielle avec une usine de production de sucre. Elle comporte deux bâtiments principaux qui correspondent à la forme aperçue sur l’horizon : un long bâtiment (en rouge) avec une surélévation (en jaune), un bâtiment de hauteur similaire (en orange) avec une très haute cheminée (en vert).

Grâce à cette vidéo promotionnelle de l’usine et plus particulièrement aux images aériennes, on peut vérifier ces indices visuels. L’usine y est filmée du côté opposé.

La vidéo a été prise au pied d’une rangée de poteaux électriques (en violet), au pied du massif montagneux (en bleu clair). Il est donc possible de localiser l’emplacement le plus probable (croix blanche) de l’auteur de la vidéo sur ce chemin, à 2,2 km de l’usine à vol d’oiseau. Cette vidéo a donc bien été prise dans le village de Zhansugirov.

Selon des vétérinaires contactés par la rédaction des Observateurs, il est scientifiquement impossible pour des animaux de geler en mouvement, quelle que soit la température extérieure.

Les conditions météorologiques extrêmes évoquées par le titre de la vidéo parlant de -51 °C sont très exagérées : des températures aussi basses n’ont pas été enregistrées dans le pays depuis le début de l’année. Seule la capitale, Nursultan, a connu une chute à -35 °C le 3 janvier, comme on peut le relever dans l’historique météorologique.

Selon des vétérinaires cités dans les médias kazakhs, les positions de ces animaux n’ont rien de naturel : “Quand il fait froid, les animaux se recroquevillent en boule et s’endorment à tout jamais. Mais pas en mouvement”, a affirmé la vétérinaire Kristina Taran à Tengri News, propos confirmés par son cabinet auprès de la rédaction des Observateurs de France 24.

Selon elle, on peut affirmer que les chiens ont gelé en position allongée en se basant sur la position de leurs pattes, rapprochées. Elle suppose aussi que les animaux sont généralement filmés que d’un côté pour ne pas montrer l’autre, où les poils seraient aplatis.

Au sujet de la vidéo du mouton, on peut voir que l’animal a de la neige sur son flanc droit, suggérant qu’il s’est figé en étant allongé.

Contactée par la rédaction des Observateurs de France 24, Lillia Sarsenova, responsable d’INUCOBO, association de protection des animaux du Kazakhstan, pense avoir une explication à ces vidéos :

“Cette vidéo est fausse parce qu’ils utilisent des animaux déjà morts et ils les mettent debout pour faire croire qu’ils ont été gelés en mouvement. Ce sont des gens dans des villages qui font ça. Ce sont des canulars, des canulars très stupides. Ce genre de vidéo a déjà été publié l’hiver dernier et même celui d’avant, donc on sait que les gens le font régulièrement”.

En effet, dès 2018, des vidéos similaires étaient apparues sur les réseaux sociaux. Le site Vesti s’était intéressé à ses vidéos déjà qualifiées de “plaisanteries”, sans preuves supplémentaires. Mais elles avaient été reprises au premier degré par d’autres médias, comme le Daily Mail au Royaume-Uni.

Que faut-il retenir de cette vidéo ?

Pour l’heure, la rédaction des Observateurs de France 24 n’a pas pu identifier l’auteur de la vidéo, ni le jour où celle-ci a été filmée ni pour quelles raisons.

Cependant, tous les éléments indiquent qu’il s'agirait d’une mise en scène reproduite plusieurs fois ces dernières années dans la région, et qu’il n’est pas possible, selon des sources scientifiques, que ces animaux aient gelé instantanément.