Pourquoi il faut se méfier des offres de remboursement après un achat en ligne

“Profitez immédiatement d’un remboursement!”. Affiché après un achat sur un site de vente en ligne, ce message interpelle plus d’un internaute. Il est généralement associé à un formulaire visant à profiter de cashback, un système de remboursement très populaire aux Etats-Unis, et désormais offert par certaines banques françaises. Le principe est simple: rembourser un pourcentage des achats chez les marchands partenaires.

Des enseignes bien connues proposent ce service, à l’image de la Fnac, de Darty, de Cdiscount, mais également de OUI.Sncf, la plateforme de vente de billets de train de la SNCF. Elles ont pour point commun de déléguer la gestion de cette prestation à des entreprises tierces. Mais les méthodes des spécialistes du cashback sont vivement critiquées pour leur manque de clarté.

L'offre de remboursement proposée par la Fnac

Revirement de OUI.Sncf

Pour inspirer confiance, le formulaire de remboursement reprend généralement les codes esthétiques du vendeur. Sur un message publié par un internaute ce 21 janvier, on constate ainsi que l’offre baptisée “Remises et Réductions”, qui promet un remboursement de 16,87 euros après l’achat d’un billet de train, reprend le logo officiel de OUI.Sncf. Dans un texte aux caractères bien plus compacts, il est inscrit que l’opération inclut la souscription à un service facturé 18 euros par mois. Cet argent n’ira pas dans la poche de la SNCF mais partira en Suisse, chez une entreprise baptisée Webloyalty.

Cette...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi