Pourquoi il faut goûter le rouget au moins une fois dans sa vie

·1 min de lecture

Sur le marché, son prix peut parfois être un peu dissuasif : 25 euros le kilo sur les étals de Marseille, par exemple. Mais à l'heure de la standardisation des goûts, les chroniqueurs de La Table des bons vivants ne tarissent pas d'éloges pour ce petit poisson au goût prononcé et puissant : si vous n'avez encore jamais goûté de rouget, il est temps de sauter le pas, que vous le préfériez à la poêle, en papillote ou grillé. 

>> Retrouvez La Table des bons vivants en podcast et en replay ici 

À consommer avec un vin rouge

Le poisson a tellement de caractère qu'on le surnomme "la bécasse de la mer". Une sorte de gibier marin, que l'on peut cuire entier, avec son fouet, pour encore plus de goût, pour changer des poissons classiques, comme l'éternel cabillaud. 

Petite astuce d'Olivier Poels : si vous avez l'habitude de consommer le poisson plutôt avec du vin blanc, le rouget, lui, s'accorde parfaitement avec le rouge. On peut, par exemple, le manger en buvant un vin du sud, comme un Bandol. 

>> Découvrez notre newsletter gastronomie

Recevez tous les dimanches à 10h notre newsletter "A table !" pour exceller derrière les fourneaux avec les recettes, conseils et trucs & astuces de Laurent Mariotte, ses chroniqueurs et ses invités.

Abonnez-vous ici

Et si vous n'êtes pas fin cuisinier, notez une adresse pour le déconfinement - ou commandez en "click and collect" : le restaurant La Table, du chef Bruno Verjus, dans le 12ème arrondissement de Paris, qui propose un rouget croust...


Lire la suite sur Europe1