"Pourquoi on en fait tout un foin ?" : ce documentaire qu'Elizabeth II a fait censurer

·1 min de lecture

La famille royale britannique pensait être débarrassée d’un documentaire censuré en 1972, mais c’était sans compter sur les joies d’Internet et ses nombreux experts. Le 27 janvier dernier, le film documentaire, sorti en 1969 sur la BBC et sobrement intitulé Royal Family, a refait surface sur YouTube. Un utilisateur anonyme a partagé sur la plateforme l’intégralité du film centré sur la famille royale. Et si Elizabeth II et ses équipes étaient parvenues à le faire censurer en 1972 et pensaient ne plus en entendre parler, elles ont été très surprises en cette fin de janvier, près de cinq décennies après sa censure.

La vidéo partagée sur YouTube a fait le bonheur de nombreux adeptes de la famille royale et un grand nombre d’entre eux ne comprend pas pourquoi Elizabeth II s’obstine à vouloir censurer ce film. "J’ai regardé le documentaire dans son intégralité avant que les images ne soient supprimées de YouTube sur ordre de la BBC. Pour être honnête, je ne vois vraiment pas pourquoi on en fait tout un foin", a constaté le journaliste spécialiste de la royauté, Charlie Porter, à Express, avant d’ajouter : "Honnêtement, vraiment, la chose la plus scandaleuse dans ce documentaire était le moment où le prince Andrew, âgé de neuf ans, se faisait appeler ‘Sir’ par ses professeurs. L’émission offrait un regard totalement inoffensif et innocent sur la vie dans les coulisses de la maison royale." Cependant, après avoir visionné ce reportage, la reine Elizabeth II aurait jugé inopportun d’être (...)

Lire la suite sur le site de GALA

"J'en ai un peu marre" : Gad Elmaleh évoque son ras-le-bol
"Mieux vaut se méfier" : Olivier Véran épinglé par un élu cinglant
Phil Collins : ces 6 révélations scabreuses sur son mariage dont on se serait bien passé
"Beaucoup de blabla, peu de résultats" : Xavier Bertrand en prend pour son grade
Claude Chirac : "Dès la 1ère seconde, elle a compté intensément", la belle déclaration de son mari