Pourquoi faire plus de sport ne suffit pas pour maigrir

·2 min de lecture

Mathématiquement, c’est imparable : pour maigrir, il suffit de manger moins de calories que ce que l’on dépense. Cependant, en réalité, c’est loin d’être aussi facile : le corps compense automatiquement la dépense accrue par une réduction du métabolisme de base. Et c’est encore plus vrai pour les personnes obèses.

L’énergie dépensée en une journée est composée du métabolisme de base (fonctionnement du cerveau, digestion…) et de l’activité physique (lecture, jardinage, sport, etc.). Pour perdre du poids, il faut donc théoriquement accroître ses dépenses énergétiques en faisant plus de sport par exemple. Malheureusement, cette simple addition ne fonctionne pas dans la vie réelle et sur le long terme. Selon une étude publiée dans la revue Current Biology, le corps réduit automatiquement son métabolisme de base lorsque l'on augmente son activité physique, ce qui veut dire que la somme des deux (activité + métabolisme de base) n’est pas égale à la dépense réelle totale.

"C’est comme essayer d’équilibrer un budget. Si l'on dépense plus pour l’éducation, on a moins d’argent pour entretenir les routes"

Imaginons que vous courez tous les jours sur un tapis qui vous indique que vous avez brûlé 300 calories. Vous pensez donc avoir augmenté votre dépense énergétique de 300 calories, de quoi brûler un pain au chocolat. Mais, si ce calcul fonctionne à peu près lors des premiers jours, il devient de moins en moins vrai au cours du temps, le corps compensant cette dépense énergétique accrue en réduisant la dépense aux autres postes (thermogenèse, métabolisme…). « C’est comme un gouvernement qui essaye d’équilibrer son budget. Si l'on dépense plus pour l’éducation, on a moins d’argent pour entretenir les routes », compare Lewis Halsey, coauteur de l’étude, dans le Guardian. En moyenne, la compensation énergétique est de 28 %, d’après les calculs des auteurs. En d’autres termes, si vous dépensez 300 calories sur votre tapis de course ou sur votre vélo d'appartement la dépense énergétique additionnelle réelle ne sera que de 300 x 72 %, soit 216 calories.

En raison du mécanisme de compensation, la dépense énergétique totale n’est pas égale à la somme du métabolisme de base et de l’activité physique. © HermanPontzer et al., Current Biology, 2016
En raison du mécanisme de compensation, la dépense énergétique totale n’est pas égale à la somme du métabolisme de base et de l’activité physique. © HermanPontzer et al., Current Biology, 2016

Les personnes en surpoids compensent pratiquement la...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles