Pourquoi faire la fête nous fait du bien

© ktphotography/Pixabay

Et si faire la fête nous permettait de vivre plus longtemps ? La promesse est belle, mais à prendre avec des pincettes. Selon une étude britannique, assister à vingt minutes d’un concert suffirait à accroître notre sentiment de bien-être de 21 %. Mieux, participer à ce type d’événements augmenterait notre espérance de vie de près de dix ans. À condition de le faire « en live » et au moins deux fois par mois. Reste que ces conclusions ont été publiées sur le site d’un opérateur téléphonique, partenaire de l’étude et lui-même propriétaire de salles de spectacle…

Faire la fête régulièrement ne nous garantit peut-être pas la jeunesse éternelle, mais, c’est un fait, ces derniers mois de privation ont été l’occasion de ressentir combien ces occasions d’effervescence collective nous font du bien au moral. « J’avais l’impression de passer mon temps à travailler, il n’y avait plus de moment pour penser à autre chose, me vider la tête », résume Ainhoa, étudiante en deuxième année d’architecture. Car festoyer est avant tout un moyen de s’extraire de la routine.« L’être humain ne peut pas se contenter d’être dans quelque chose de répétitif. Les activités festives répondent à notre besoin d’exploration, de découverte », analyse le Pr Nicolas Franck, psychiatre et auteur du livre Covid-19 et détresse psychologique (éd. Odile Jacob, 2020).

L’excitation qui en découle stimule notamment la production de dopamine (un neuromédiateur qui intervient dans la motivation), la prise de décision et la bonne (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Abstinence : est-ce normal de ne plus faire l'amour ?
Pourquoi les règles sont-elles douloureuses ?
Sex tao : la pratique sexuelle pour s’épanouir au lit
Pourquoi faire du développement personnel ?
Sommes-nous devenus impatients ?