Pourquoi faire un don est bénéfique aussi... pour le donneur

·1 min de lecture

Et si donner à autrui - du temps, de l'argent, des biens - nous rendait plus heureux ? C'est ce que constatent plusieurs études sur le bonheur et la générosité, décryptées par Jimmy Mohamed, le consultant santé d'Europe 1 dans l'émission "Sans rendez-vous". Le don permet d'activer certaines zones du cerveau, notamment celle du bonheur et du plaisir. Le pouvoir du don, matériel ou non, a un impact positif sur l'être humain. Alors plus d'excuses : donnons !

Un effet scientifiquement prouvé 

Parmi les études consacrées à ce sujet, l'une d'entre elles consistait à donner à des étudiants cinq dollars pendant cinq jours, explique Jimmy Mohamed. Ils pouvaient dépenser l'argent pour eux-mêmes ou le donner à quelqu'un dans le besoin. Au moment de décider, les sujets étaient soumis à une IRM cérébrale et remplissaient un questionnaire de satisfaction lié au bonheur. Les médecins ont réalisé que plusieurs zones du cerveau s'activaient parmi ceux qui préféraient donner à autrui, notamment celles de la générosité mais aussi du bonheur. A l'inverse, les structures responsables de l'angoisse, stockée dans l'amygdale, s'éteignaient. Le niveau de bonheur et de satisfaction des sujets les plus généreux étaient supérieurs aux autres.

>> Retrouvez l'intégralité de Sans rendez-vous en replay et en podcast ici

Sur le même principe, une étude suisse publiée en 2017 dans la revue Nature Communications avait conclu à des résultats similaires après une expérimentation sur 50 personnes durant qua...


Lire la suite sur Europe1