Pourquoi explorer Mars ?

Nathalie Mayer, Journaliste
·2 min de lecture

Depuis des siècles, la planète Mars exerce sur les Hommes une sorte de fascination. Par sa couleur, d’abord, qui leur a très vite rappelé celle du sang (d'où son association avec dieu de la Guerre Mars). Par son apparence plus générale — des motifs et des formes intrigantes révélées par les premiers instruments astronomiques à la fin des années 1800 —, ensuite, qui leur a laissé croire à l’existence de petits hommes verts qui y auraient construit des canaux. Mais si les astronomes s’intéressent aujourd’hui autant à la Planète rouge, c’est en premier lieu, ayons le sens pratique, parce que sa relative proximité la rend atteignable à leurs sondes et autres rovers. Cible de beaucoup de nations, parmi lesquelles les États-Unis, la Chine et les Émirats arabes unis, Mars semble être devenue l’enjeu d’une nouvelle course à l’espace. Même si l’exercice reste périlleux. Sur la cinquantaine de missions lancées depuis les années 1960, une vingtaine seulement a été couronnée de succès.

Perseverance débarque sur Mars : comment suivre son atterrissage en direct ?

Si les astronomes s’intéressent à Mars, c’est aussi pour sa ressemblance avec notre planète. Une période de rotation très proche. Une taille somme toute assez semblable. Une composition rocheuse. Les scientifiques estiment même que jusqu’à il y a 3,5 milliards d’années, Mars aurait pu être aussi habitable que la Terre. Des études et des missions d’exploration ont en effet montré que de l’eau a coulé sur la Planète rouge par le passé. Laissant derrière elle des traces de fleuves et de bassins. Mars était alors plus chaude qu’aujourd’hui et son atmosphère plus épaisse. Puis la planète a connu un violent changement climatique.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura