Pourquoi Emmanuelle Wargon a été testée au coronavirus

Alexandre Boudet
Emmanuelle Wargon, ici en janvier 2020 à l'Élysée, a annoncé être contaminée par le coronavirus.

POLITIQUE - Non, il n’y a pas de passe-droit. Olivier Véran assure que les personnalités, sportifs ou politiques ne bénéficient pas d’un circuit particulier qui leur permettrait d’être testés pour savoir s’ils sont contaminés ou non par le coronavirus.

Alors quand la secrétaire d’État à la Transition écologique et solidaire Emmanuelle Wargon a annoncé ce dimanche 22 mars être positive, beaucoup d’internautes ont répondu à son tweet en demandant pourquoi elle avait été testée. 

En effet, la ministre -troisième membre du gouvernement à être infectée après Franck Riester et Brune Poirson- dit n’avoir que “des symptômes bénins à ce stade”. Or, la doctrine du dépistage, régulièrement rappelée par le ministre de la Santé ou le directeur général de la Santé Jérôme Salomon, est encore aujourd’hui de ne tester que les personnes présentant des symptômes graves. 

Son mari urgentiste pouvait-il continuer à travailler?

Pour en savoir plus, Le HuffPost a demandé des précisions à des membres du cabinet d’Emmanuelle Wargon. Un conseiller précise que “le mari de la ministre qui est un urgentiste au contact de malades depuis le début de l’épidémie est rentré samedi soir de l’hôpital avec des symptômes (fièvre,...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post