Pourquoi Emmanuel Macron tient Xavier Bertrand à l'œil

"Il ne faut pas avoir peur de Xavier Bertrand, il n'en mérite pas tant! Sans compter que ce serait un tort d'enterrer Laurent Wauquiez…" C'est ce qu'un visiteur d'Emmanuel Macron a tenté de faire valoir à son Président d'ami, tout récemment, un jour où ce dernier, l'œil luisant d'une "vigilance d'intensité 8 sur une échelle de 1 à 10" – dixit le visiteur –, lui demandait ce qu'il savait des réseaux du président de la région Hauts-de-France. L'ami du chef de l'État a essayé de "dédramatiser le cas Bertrand" – ce sont ses mots –, en estimant qu'il ne fallait pas "être dupe de ses silences".

Lire aussi - Gérald Darmanin, le ministre venu de la droite qui a fait son trou en Macronie

Il faut dire que la Macronie est encline, ces temps-ci, à prêter auxdits silences toute l'habileté du monde (politique). "Étant donné que la plupart des lieutenants du Président ne sont pas des purs politiques, ils nourrissent des sentiments ambivalents à l'endroit d'une bête politique comme Xavier Bertrand : à la fois du mépris, puisque grosso modo ils pensent que la politique, ça pue, et en même temps de l'admiration, parce qu'ils voient bien qu'il est malin et plastique comme ils n'ont pas appris à l'être", analyse un parlementaire plus aguerri. Lequel est catégorique : "Les silences de Xavier Bertrand, ce n'est pas du Mozart ; c'est parce qu'il ne sait pas quoi dire!"

France 2 a choisi Bertrand comme premier invité de sa nouvelle Émission politique, jeudi soir

Cet élu a essayé de faire passer le me...


Lire la suite sur LeJDD