Pourquoi Emmanuel Macron devrait soutenir la proposition d’une convention pour réformer l’Union européenne

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Lors de sa cérémonie d’investiture, le président de la République Emmanuel Macron a insisté sur le fait que les Français lui avaient confié un mandat nouveau pour écrire une nouvelle page de l’histoire du pays. Une conjonction astrale exceptionnelle le met en situation d’ouvrir également et sans délai un nouveau chapitre de l’histoire de l’Union européenne. Hasard des calendriers français et européen, Emmanuel Macron est amené à clore ce lundi 9 mai à Strasbourg au surlendemain de son investiture la conférence sur l’avenir de l’Europe dans le cadre de la présidence du Conseil de l’Union européenne que la France exerce jusqu’au 30 juin.

Cette conférence, lancée il y a tout juste un an au Parlement européen dans la capitale alsacienne à l’initiative de la France, a conduit un travail de fond associant élus des Etats membres et citoyens tirés au sort, représentatifs des diversités nationales, sociales, culturelles et des sensibilités politiques de l’Union. Elle dispose ainsi d’une vraie légitimité.

Des propositions concrètes pour renforcer la capacité de décision et d’action de l’Union

De ce travail de fond trop peu médiatisé et dont la qualité a surpris aussi bien dans les institutions que dans les états-membres, sont sorties des propositions concrètes pour renforcer la capacité de décision et d’action de l’Union, pour adapter ses institutions à la nouvelle donne géopolitique, économique, sociale, sanitaire, énergétique, et écologique mondiale ainsi que pour répondre aux aspira...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles