Pourquoi Elsa Lunghini refuse d'être sur les réseaux sociaux

·1 min de lecture

Pour la génération d’aujourd’hui, Elsa Lunghini est avant tout Clotilde Armand, le personnage qu’elle incarne du lundi au vendredi à 18h30 dans la nouvelle série de TF1 Ici tout commence. Mais pour les parents voire les grands parents de ces jeunes, elle est tout simplement Elsa, chanteuse star des années 1980. Elle a seulement 13 ans quand le public la découvre en 1986 avec son tube T’en va pas. Un succès fou confirmé deux ans plus tard avec le carton du morceau Un roman d’amitié qu’elle interprétait en duo avec Glenn Medeiros. Un véritable raz-de-marée alors qu’elle n’était qu’une adolescente presque comme les autres. À 47 ans, l’artiste aspire à une vie plus calme, plus éloignée du tumulte médiatique.

« Se retrouver comme ça, au milieu de nulle part, c'est incroyable. Cette envie de liberté m'anime en vieillissant. J'ai soif de tranquillité, de faire ce que je veux, qu'on ne m'impose rien et de pouvoir profiter », confiait en 2019 au Journal des Femmes celle qui adore partir en voyage avec son mari Aurélien Cheval. Ensemble, ils partent souvent en mobile-home. Des virées qui lui permettent de s’adonner à une autre ses passions, la photo. Ces clichés sont ceux du paysage, pas des images d’elle-même ou de son couple destinées à se retrouver sur les réseaux sociaux.

« Je trouve cela effrayant de s'étaler et de vivre par procuration. Cela ne m'intéresse pas du tout de voir une photo d'un repas légendée ‘voyez ce que j'ai mangé’. Cela m'est complètement étranger, c'est un comportement (...)

Lire la suite sur le site de GALA

"Mon mec va me larguer" : Alessandra Sublet ironise sur ses piètres talents de chanteuse
Valéry Giscard d'Estaing de nouveau hospitalisé : inquiétude sur son état de santé
"Malgré nos profonds désaccords..." : Brigitte Bardot interpelle Eric Dupond-Moretti sur un « drame »
VIDEO - « Un Nouvel An avec des jauges » : chez Pascal Praud, le Dr. Martin Blachier prévient les Français
PHOTOS - Fiançailles de Kate Middleton et William : 10 ans après, retour sur un cliché culte