Pourquoi les douches à l’italienne posent problème et comment les éviter

Cyprien Tardieu
·2 min de lecture
Pourquoi les douches à l’italienne posent problème

Pour des raisons esthétiques et pratiques, de nombreux Français optent pour la douche à l’italienne. Son installation nécessite cependant de très grandes précautions.

Les malfaçons observées dans le bâtiment sont en constante augmentation depuis une décennie. D’après les chiffres de l’agence qualité construction (AQC), les indemnisations liées à la garantie décennale ont bondi en moyenne de 6,2% par an depuis 2009. Le coût des sinistres s’est élevé à 782 millions d’euros en 2018 contre 735 millions deux ans plus tôt et “seulement” 430 millions d’euros en 2008.

Comment justifier cette accélération ? Si les délais de construction de plus en plus restreints expliquent en partie ce phénomène, d’autres facteurs, plus subtils, entrent aussi en compte. Plébiscitées par les Français des dernières années, les douches à l’italienne ne sont pas innocentes dans ce constat. Le moindre défaut dans son installation entraîne immédiatement de graves désordres liés à l'évacuation de l'eau et à l’étanchéité comme le rappelle le rapport de l’AQC.

“Un système d’évacuation bien spécifique”

"Ce type d'ouvrage nécessite des compétences de carreleur mais aussi d’étancheur. Or, nous constatons beaucoup de malfaçons, en particulier au niveau de l’étanchéité”, souligne le rapport relayé par BFM Immo.

“Dans ces salles d’eau, la douche est placée au même niveau que le sol, pour éviter toute dénivellation. Sauf que cela nécessite un système d’évacuation bien spécifique, sans quoi on se retrouve très rapidement avec des soucis d’étanchéité”, explique Thierry Marchand, président de la Chambre des diagnostiqueurs de la FNAIM à Capital.

Évacuation et étanchéité, les maîtres mots

Infiltrations, fissures, défaut d’étanchéité… On ne compte plus le nombre de locataires et propriétaires embêtés par les douches à l’italienne. C’est pourquoi la pose d'une douche à l'italienne doit être réalisée par un professionnel aguerri, au risque de provoquer un sérieux dégât des eaux.

Assurez-vous en premier lieu qu’un tel chantier est bien possible chez vous car l’authentique douche italienne (sans paroi) créée des contraintes techniques évidentes. Pour une évacuation d’eau optimale, le décaissement du sol mesure au moins 12 cm entre l’épaisseur du bac et celle du siphon ou du caniveau.

Autre point où la qualité n’est pas négociable : l’étanchéité. Il est primordial de prévoir une pente dans le bac d’au moins 1 %. Cela est essentiel pour éviter que l’eau ne stagne et ne vienne inonder votre voisin.