Pourquoi est-il difficile de baisser les prix à la pompe ?

Pourquoi est-il difficile de baisser les prix à la pompe ?
![CDATA[]]

A n’y rien comprendre. L’exemple est parlant : Puteaux, en banlieue parisienne, sur les quais de Seine. Deux stations de la même enseigne se font quasiment face. L’une vend le SP98 à 1,959 euros, l’autre à 1,989. La marge n’est pas extravagante, mais elle surprend. Elle illustre surtout le casse-tête que rencontrent les professionnels pour fixer le prix à la pompe et éventuellement le baisser. L’explication est simple : les deux stations n’ont pas passé commande à la même heure, et le prix du brut a eu le temps de changer.

Une multitude de facteurs

Volatile. C’est un mot qu’il faut garder à l’esprit quand on parle du prix des carburants. Si, comme on va le voir, le prix de l’essence répond à de multiples facteurs, le plus capricieux est le cours du brut. Il ne cesse de faire le yo-yo en fonction du bon vouloir des pays fournisseurs, parfois, de l’actualité et de ses contraintes, souvent. Les pays fournisseurs peuvent décider de baisser la production pour faire remonter le prix du baril, ou y être contraints par les circonstances.

Le prix du baril de brut

Lire la suite sur Autoplus

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles