Pourquoi la Dictée des cités a-t-elle autant de succès

Annabel Benhaiem
1 / 2

Pourquoi la Dictée des cités a-t-elle autant de succès

A Saint-Denis, dans le 93, la dernière Dictée des cités a réuni 983 participants. Un record pour une dictée en France.

BANLIEUES - Une nouvelle dictée en plein air prend place ce dimanche 14 juin à Argenteuil, dans le quartier Joliot Curie, l'un des plus déshérités de la banlieue nord-ouest de Paris. Une dictée, vraiment ? Bernard Pivot n'aurait donc pas érodé le concept ?

Il faut croire que non car celles organisées par l'écrivain Rachid Santaki et le président de l'association Force des Mixités Abdellah Boudour rencontrent à chaque fois un succès fou. La dernière en date a même battu le record de France d'affluence à une dictée. Ils étaient donc 983 à rendre leur copie à Saint-Denis, une autre banlieue parisienne, le 30 mai dernier.

Deux femmes politiques ont fait le déplacement. Valérie Pécresse, candidate Les Républicains aux élections régionales pour l'Ile-de-France : "C'était la seconde fois qu'elle venait, précise Rachid Santaki. La première, c'était à Carrières-sous-Poissy." La Secrétaire d'État auprès du ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Myriam El Khomri, est également passée et elle a joué le jeu de la dictée, malgré le protocole entourant un membre du gouvernement. L'histoire ne dit pas quelle note elle a obtenue.

Quand on évoque l'idée d'une éventuelle récupération, Rachid Santaki balaie cette éventualité : "Pour nous qui sommes sur le terrain, on sait que si les politiques viennent, on va encore plus parler de nous. C'est plutôt bon signe." Le fait est qu'une trentaine de médias étaient présents.

mac tyer

Le rappeur Mac Tyer était présent pour soutenir ses amis Rachid Santaki et Abdellah Boudour.

Quelle est la recette des deux créateurs de ces événements ? Chacun s'appuie d'abord sur un réseau de personnes vivant en banlieue qui a très vite relayé l'existence des dictées. Ensuite, ils ont saisi l'idée d'investir les espaces publics et d'entraîner avec eux les mairies et conseils généraux sans doute ravis de participer à moindres frais à des actions positives dans leurs secteurs.

Lors de la...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post

• Quand la dictée réunit toutes les France, par Rachid Santaki
Café chlem et toile cirée à Strasbourg
La création d'entreprise au cœur du projet éducatif de nos banlieues
Le football, école du vivre ensemble
• Deux fois par semaine, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost C'est la vie