Pourquoi la DGSE va quitter son siège historique de "la Piscine" pour Vincennes

·1 min de lecture

Les agents de la DGSE vont quitter leur quartier général du boulevard Mortier, dans le nord de Paris, pour s’installer dans une toute nouvelle caserne aux installations ultra-modernes, en lisère du bois de Vincennes. Ce déménagement, prévu pour 2028, a été décidé par Emmanuel Macron, qui est venu l’annoncer en personne jeudi aux officiers de la "Centrale", cette vieille caserne qui jouxte la piscine des Tourelles, d’où le surnom "la Piscine" popularisé par les divers films et romans d’espionnages. C’est là que le quartier général historique des services français de renseignements extérieurs s’est installé en 1945, à la Libération.

Des aménagements contraints par l’architecture d’origine

Depuis, il a été maintes fois modernisé, avec la construction d’une grande tour centrale dans les années 1970. Plus récemment, en 1997, une seconde parcelle a été ajoutée, de l’autre côté du boulevard, reliée à l’immeuble de la Direction générale par un long sous-terrain doté d’escaliers mécaniques. Mais les lieux restent extrêmement contraints par l’architecture d’origine des bâtiments, qui n’avaient pas été conçus pour abriter un grand service moderne, capable d’utiliser tous les moyens actuels de recueil et d’exploitation du renseignement.

>> LIRE AUSSI - Recrutement, profils, missions... Zoom sur les agents de la DGSE

Le nombre d'agents a doublé en 30 ans

Au fil des années, le nombre d’agents secrets a aussi beaucoup augmenté : il a même doublé en 30 ans. En 1991, la DGSE comptait 3.5...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles