Pourquoi de fausses amendes de stationnement sont distribuées à Paris ?

Cet été, l'entreprise Cityscoot va distribuer 65 000 amendes de stationnement factices dans la capitale.
Cet été, l'entreprise Cityscoot va distribuer 65 000 amendes de stationnement factices dans la capitale.

Depuis ce lundi 25 juillet 2022, les conducteurs de deux-roues de la capitale risquent de recevoir des contraventions pour stationnement, mais il s'agit seulement de prévention.

Si vous êtes en deux-roues à Paris, pas de panique. Depuis ce lundi 25 juillet, il est probable que vous retrouviez sur le pare-brise de votre scooter un petit papier jamais agréable à découvrir : un PV. Rassurez-vous, il ne s'agit pour l'instant que de verbalisations fictives pour vous faire une petite frayeur, mais surtout pour vous sensibiliser et vous préparer au stationnement payant pour les deux-roues qui va prendre effet à partir du 1er septembre prochain dans la capitale.

La start-up française Cityscoot a décidé de lancer cette opération inédite et insolite pour sensibiliser les conducteurs de deux-roues au stationnement payant de la rentrée, en arpentant les rues de la ville la plus peuplée de l'Hexagone pour y distribuer au total 65 000 PV factices au cours de l'été. Si leur ressemblance avec les vraies contraventions est frappante, il s'agit bel et bien d'une factice avec inscrit : "Avis d'information : 35€. Madame, Monsieur, Ceci est le montant de votre prochain PV !".

Un code promo

Si ce genre de bout de papier retrouvé sur son véhicule ne fait jamais plaisir, il s'agit en fait d'une bonne nouvelle, ou du moins d'une opération promotionnelle. En lisant la "contravention" jusqu'au bout, vous vous apercevrez que vous avez reçu sur votre deux-roues un "code promo" de 35 euros de la part de la société de scooters en libre-service, ce qui permet de bénéficier de 90 minutes gratuites sur l'utilisation de l'un de leur e-scooter. Un joli coup de communication de la part de Cityscoot qui incite les conducteurs de deux-roues à se tourner vers ses services et plus globalement vers l'électrique.

Voici à quoi ressemble la fausse contravention distribuée par l'entreprise Cityscoot. (Photo : Cityscoot)
Voici à quoi ressemble la fausse contravention distribuée par l'entreprise Cityscoot. (Photo : Cityscoot)

"Nous avons souhaité mener cette opération pour faire prendre conscience aux Parisiens que rouler en scooter thermique dès septembre aurait désormais un coût beaucoup plus conséquent sur leur budget mensuel. [...] Cette action est aussi l'occasion pour nous d'accompagner les citadins à utiliser d'autres moyens de transports plus responsables et partagés."

À LIRE AUSSI >> 5 astuces pour payer votre essence moins cher

Pour rappel, le stationnement deviendra payant dans la capitale pour les motos et les scooters thermiques à partir du 1er septembre afin de désencombrer l'espace public, mais cela ne concernera pas les deux-roues électriques. À noter que l'ouverture des abonnements aux offres de stationnement des deux-roues motorisés est effective depuis le 27 juin 2022.

VIDÉO - Automobilistes, attention : ces pays font suivre les amendes en France

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles