Pourquoi David Gilmour de Pink Floyd vend-il ses guitares ? Cinq questions sur la vente Christie's

Laure Narlian
Le guitariste de Pink Floyd vend aux enchères ce jeudi à New York l'essentiel de sa collection de guitares. Mais quelle mouche l'a piqué ? Compte-t-il prendre sa retraite ? Et où ira l'argent ?

Pour David Gilmour, les guitares ne sont pas un luxe mais une nécessité. Si le guitariste de Pink Floyd est un grand amateur de Fender et de Stratocaster en particulier – sa première Fender était une Telecaster cadeau de ses parents pour ses 21 ans - il n'a rien contre les belles Gibson et les rares Gretsh. Il raffole aussi des guitares acoustiques, et ce depuis l'adolescence, lorsqu'il découvrit et tenta d'imiter les musiciens de folk et de blues américains tels que Lead Belly, Pete Seeger et Woody Guthrie.

Pourtant, le créateur de certaines des plus belles mélodies de Pink Floyd, âgé aujourd'hui de 73 ans, a décidé de se séparer de l'essentiel de sa collection lors d'une vente aux enchères qui vient de débuter ce jeudi 20 juin chez Christie's à New York. Selon la maison d'enchères, il s'agit de la plus importante vente d'instruments rock de l'histoire.

Fin mars, nous sommes aller admirer chez Christie's à Londres les 120 instruments exposés sur plusieurs centaines de mètres carrés tendus de tissu noir, dans la pénombre, avec un accrochage théâtralisé digne de pièces de musée. Il y avait là des Fender en pagaille bien sûr (Stratocaster, Esquire, Telecaster, Broadcaster), à commencer par la fameuse "Black Strat", pièce centrale de la collection. Mais étaient aussi réunis bien d'autres trésors : des Gibson, des Gretsch, des Rickenbacker, des Martin, des Ovation, et (...)



Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi