Pourquoi la Défenseure des droits veut ralentir la suppression des guichets SNCF

·1 min de lecture

Avec la prépondérance de la vente en ligne, acheter un billet de train en gare n'est plus si facile. Au grand dam de la Défenseure des droits, Claire Hédon. Alors que plusieurs voyageurs se sont plaints auprès d'elle de ne pas avoir pu acheter un billet dans leur gare - où il n'y a plus de guichet ni de distributeur -, Claire Hédon recommande à la SNCF de ralentir la suppression des guichets malgré la tendance à toujours plus de dématérialisation.

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici

"Il faut toujours prévoir une alternative"

Pour la Défenseure des droits, il faut absolument mettre en place une alternative à la vente en ligne pour éviter de creuser les inégalités entre les Français. "Il ne s'agit en aucun cas de dire que la dématérialisation n'est pas une chance. La dématérialisation, c'est une chance mais il faut toujours prévoir une alternative pour ceux qui n'ont pas de smartphone, pas accès à Internet et qui, du coup, se retrouve à monter dans le train sans billet", se justifie-t-elle sur Europe 1.

Selon elle, certaines personnes doivent désormais "aller au devant du contrôleur pour acheter leur billet". Or cette situation provoque parfois de bien tristes situations : "Je pense entre autres à un homme de 82 ans qui a eu une amende de 50 euros pour un billet qui valait 3,50 euros alors qu'il ne cherchait en aucun cas à frauder puisqu'il est allé au devant du contrôleur", rapporte Claire Hédon.

"La SNCF doit créer du lien"

"L'autre problème, c'...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles