Pourquoi croire n'est pas savoir ?

NASA

Forteresse de la connaissance et des faits vérifiés, la science est traditionnellement opposée à la croyance, reléguée aux informations fausses ou au domaine de la foi. Pourtant, la croyance joue un rôle crucial dans la progression du savoir scientifique.

Cet article est extrait du mensuel Sciences et Avenir - La Recherche n°905-906, daté juillet-août 2022.

La Terre est plate. L'humain n'aurait en réalité jamais marché sur la Lune. Les fake news semblent se répandre comme une traînée de poudre et prendre de l'ampleur. Pourtant, en parallèle, la science ne cesse de progresser dans ces mêmes domaines : le télescope EHT vient de photographier le trou noir au centre de notre galaxie, des chercheurs sont parvenus à faire pousser des plantes dans de la poussière lunaire. Si les fake news sont associées à des croyances, par opposition au savoir, la ligne de démarcation entre ce qui a été prouvé et ce qui ne l'est pas s'avère en réalité moins nette que cela.

"Les platistes et autres adeptes des fake news présentent leurs théories comme des connaissances. Ils estiment que ce qu'ils avancent est vrai et justifié. Évidemment, c'est faux. Mais comment fait-on pour résister aux personnes qui soutiennent dur comme fer que la Terre est plate ? ", s'interroge Max Kistler, professeur à l'Université Paris-I Panthéon Sorbonne et membre de l'IHPST (Institut d'histoire et de philosophie des sciences et des techniques).

Selon la définition classique, la connaissance est une croyance vraie et justifiée. C'est ainsi qu'elle est présentée par Platon dans le "Ménon". Pour acquérir une connaissance, il faut d'abord croire en quelque chose puis réussir à démontrer que sa croyance est vraie. On peut affirmer qu'il pleut quand on voit les gouttes de pluie tomber par la fenêtre. La justification est solide. En revanche, si j'écris qu'il pleut au Paraguay car je l'ai vu dans une boule de cristal - et qu'il pleut vraiment là-bas -, alors c'est juste un coup du hasard.

Pour acquérir des informations vraies sur le monde, la façon de justifier doit être fiable : voir la pluie est une source fiable et la boule de cristal ne l'est pas, même si elle peut, par chance, générer une vraie information. Or, la science offre des moyens solides d'accéder à la con[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi