Pourquoi les crèmes solaires sont-elles dangereuses pour les coraux ?

Une nouvelle étude menée par l'Université de Stanford et publiée dans Science, révèle pourquoi l'oxybenzone contenu dans les crèmes solaires est toxique pour les coraux.

Les grands récifs coralliens, comme les plus petits, souffrent des changements imputables à l'humanité. Ainsi, la , le quatrième depuis 2016, à cause de la hausse des températures marines. Les crèmes solaires sont également de vrais problèmes pour ces organismes, elles ont d'ailleurs été bannies de destinations touristiques telles que ou encore . Une étude publiée le 5 mai 2022 dans la revue révèle le mécanisme derrière la dangerosité de ces produits cosmétiques.

Une lumière solaire qui devient toxique

Les scientifiques savaient déjà que l'oxybenzone, l'un des principaux composants des crèmes solaires, est nocif pour les récifs coralliens. Mais l'explication derrière cette toxicité manquait encore et c'est ce qu'apporte, dans cette nouvelle étude, l'Université de Stanford (Etats-Unis). Ses auteurs n'ont pas utilisé des coraux mais des anémones de mer (Aiptasia sp.), plus simples à manipuler, ainsi que des Fungiidae, aussi appelés coraux-champignons (Discosoma sp.).

Leur première manipulation a donné un résultat troublant : exposées à de l'oxybenzone et de l'eau de mer artificielle et sous un ensoleillement simulé, les anémones sont mortes en seulement 17 jours. D'autres organismes, non soumis à un ensoleillement, sont restés en vie. "C'était étrange de voir que l'oxybenzone rendait la lumière du soleil toxique pour les coraux - le contraire de ce qu'il est censé faire", remarque dans William Mitch, co-auteur de l'étude.

Le composé réagit en effet aux UV. Chez l'humain, cela permet d'éviter les coups de soleil mais chez les anémones et les coraux, cette réaction produit des toxines. "L'oxybenzone est bien un écran solaire in vitro mais il est aussi métabolisé en conjugués glucosides phototoxiques chez l'anémone de mer Aiptasia et le corail-champignon Discosoma", précisent les auteurs de cette nouvelle étude.

Le rôle des algues symbiotiques

Les algues symbiotiques des coraux, qui leur confèrent leur couleur (voir infographie ci-dessous) semblent tenter de séquestre[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles