Pourquoi le Covid-19 pourrait avoir à long terme un impact sur le tourisme de masse

·1 min de lecture

Ces images ont fait ces derniers mois le tour du monde : les canaux de Venise retrouvant quiétude et limpidité, les plages paradisiaques de Thaïlande vidées de leurs visiteurs, les Champs-Elysées semblant un peu plus vastes que d'habitude… Parmi les nombreux effets de la pandémie de Covid-19, ceux sur l'industrie touristique sont particulièrement visibles et sensibles. Défini par l'Organisation mondiale du tourisme (OMT) comme "l'impact du tourisme sur une destination, ou sur des parties de celle-ci, qui influence de manière excessive et négative la qualité de vie perçue par les citoyens ou la qualité des expériences des visiteurs", le surtourisme regroupe l'ensemble des conséquences négatives attribuées à ce secteur. 

Il est devenu ces dernières années une préoccupation majeure des acteurs de cette industrie. Un chiffre est révélateur de cette évolution : avec 1,4 milliard de touristes internationaux selon l'OMT, 2018 a été la neuvième année consécutive de croissance pour le secteur. L'OMT s'attendait à franchir ce cap en 2020, mais ses prévisions se sont réalisées deux ans plus tôt.

Plusieurs facteurs expliquent une telle progression. Au-delà des aspects démographiques liés à l'augmentation de la population mondiale, la première raison n'est autre que le développement du tourisme de masse. La généralisation des congés payés dans beaucoup de pays industrialisés, associée à une augmentation du pouvoir d'achat, a permis à partir des années 1960 d'ouvrir le tourisme à une gran...


Lire la suite sur LeJDD