Pourquoi le couple franco-allemand se déchire autour du SCAF, le projet d'avion du futur

·1 min de lecture

Avec le programme de Système de combat aérien du futur (SCAF), Emmanuel Macron espérait relancer les relations entre la France et l'Allemagne. Sauf que le projet est en train de tourner au vinaigre, la faute à un partenaire allemand très loin d'être amical.

L’orage grondait depuis des mois sur les deux rives du Rhin. Il a éclaté au grand jour lors de la présentation des résultats financiers du groupe Dassault Aviation, le 5 mars dernier. "Je ne crois pas que le processus vital (du projet SCAF) est engagé mais je ne vais pas vous dire que le malade n'est pas dans un état difficile", a lancé Éric Trappier, le P.-D.G. du constructeur aéronautique, à cette occasion. Une simple métaphore qui a suffi à raviver le douloureux débat sur la coopération franco-allemande en matière d'armement.Car entre les bonnes intentions affichées par les politiques sur la nécessité de renforcer le couple France-Allemagne dans le domaine de la défense et la réalité de cette relation, l'écart est abyssal. Le 13 juillet 2017, en marge du conseil franco-allemand de défense et de sécurité, Emmanuel Macron avait surpris son petit monde en déclarant que "la France et l’Allemagne [ont convenu] de développer un système de combat aérien européen, sous la direction des deux pays, pour remplacer leurs flottes actuelles d’avions de combat sur le long terme. Les deux partenaires souhaitent mettre au point une feuille de route conjointe d’ici à mi-2018". Manière pour lui, tout juste revêtu de son costume...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Variant breton du covid : pourquoi est-il plus difficile à détecter avec les PCR classiques ?

Pourquoi l'écriture inclusive est surtout exclusive

Peur sur la rédac' : pourquoi les journalistes ont la frousse

Pourquoi seuls les pays nordiques en Europe ont suspendu le vaccin d'Astrazeneca

Pourquoi il faut lire la titanesque "Histoire des inégalités" de Walter Scheidel