Pourquoi la Coupe du monde 2022 au Qatar est-elle la plus chère de l'Histoire du foot ?

© Qatar’s Supreme Committee for Delivery and Legacy / AFP

Des stades, des routes, des hôtels... Pour les pays hôtes, accueillir la Coupe du monde de football signifie aussi investir massivement dans son infrastructure. Car recevoir les plus grandes équipes de foot du monde et leurs centaines de milliers de supporters, relève du défi. Et, force est de constater que ces dernières années, les pays ont mis sur la table des sommes colossales pour réussir à tenir les délais.

>> À DÉCOUVRIR -Le journal de la Coupe du monde 2022

Ainsi, en 2014, le Brésil a dépensé pas moins de 15 milliards de dollars pour accueillir le Mondial. Un chiffre astronomique, mais qui reste ridicule comparé à la quantité d'argent injecté par le Qatar pour organiser l'édition 2022. Ainsi, selon les dernières estimations de Front Office Sport , l'émirat gazier a dépensé plus de 220 milliards de dollars (soit environ 210 milliards d'euros).

Sept stades à créer

Mais en réalité, le petit Etat du golfe Persique a profité de son plan "Qatar 2030", pour faire exploser son budget. Dans ce projet de développement, pas réellement lié à l'événement mondial, est prévu notamment la construction de nombreux hôtels, de transports en commun et même d'aéroports. Des infrastructures parfaites également pour faire face à l'afflux de visiteurs pour voir leurs équipes préférées s'affronter. Et malgré cette tentative de cacher certains coûts, la facture pour l'infrastructure dédiée uniquement au Mondial reste démesurément élevée.

Ainsi, rien que la construction des stades pour ...


Lire la suite sur Europe1