Pourquoi la corruption existe-t-elle toujours en France?

·1 min de lecture

La ministre de la Justice Nicole Belloubet et le ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin visitaient mardi 19 décembre les locaux de l'Agence française anticorruption. Créé en 2016, cet organisme et ses agents ont pour mission de veiller à ce que les entreprises prennent des mesures de prévention. Malgré plusieurs dispositifs, la France est classée à la 23e place du classement mondial de l'ONG Transparency International, qui cherche à évaluer la perception de la corruption. Bien loin de ses voisins européens comme l'Allemagne et le Royaume-Uni qui occupent la 10e place.  

 

Marc-André Feffer, président de Transparency International France, explique pourtant au JDD que notre pays "a progressé" en la matière. Depuis l'affaire Cahuzac qui avait vu l'ancien ministre du Budget du gouvernement Hollande être mis en examen pour fraude fiscale, plusieurs lois visant à lutter contre la corruption ont été adoptées. En 2013, le Parquet national financier est créé avec pour objectif d'enquêter sur les actes de délinquance financière. Puis, la Haute autorité pour la transparence de la vie publique afin de contrôler les déclarations de patrimoine des élus.  

 

Des dispositifs innovants pour favoriser la prévention contre la fraude

Un "mouvement positif" pour Marc-André Feffer qui se réjouit du développement de "l'éducation et la formation" grâce à la loi Sapin II promulguée en décembre 2016. Elle rend obligatoire pour les entreprises de plus de 500 salariés et au chiffre d'...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles