Pourquoi les coptes d'Egypte sont la cible de l'Etat islamique

franceinfo
Pourquoi les coptes d'Egypte sont la cible de l'Etat islamique

L'état d'urgence a été décrété en Egypte, lundi 10 avril, après que deux attentats revendiqués par le groupe Etat islamique (EI) eurent fait 45 morts. La cible de ces attaques : deux églises coptes de Tanta et Alexandrie. Les coptes, l'une des plus importantes communautés chrétiennes du Proche-Orient (5 à 12 millions en fonction des estimations), sont devenus la "proie préférée" du groupe terroriste, comme il l'exprime dans une vidéo parue en février. Franceinfo vous explique pourquoi l'EI redouble de violence contre les coptes.

Parce que l'EI les assimile à l'Occident

Les coptes incarnent tout ce qui est haï par l'EI. "Le groupe État islamique considère que tout ce qui n'est pas sunnite, tout ce qui n'est pas pratiquant, tout ce qui ne fait pas partie du groupe État islamique fait partie des infidèles", explique Eric de Lavarène, envoyé spécial au Caire pour France 2.

Qualifiés de "croisés" par le groupe terroriste, les coptes sont aussi directement assimilés à l'Occident dans la propagande de l'EI, selon Pèlerin : "L’enjeu de communication pour l’EI, c’est de prendre le contrepoint exact des valeurs universalistes occidentales", explique au magazine Pascal Buresi, directeur de l’Institut d’études de l’islam et des sociétés du monde musulman. Pour les jihadistes de l'Etat islamique, s'attaquer aux chrétiens d'Orient, c'est toucher indirectement l'Occident.

Parce que c'est une cible facile

Les coptes avaient déjà été victimes d'un attentat à l'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul du Caire, qui avait fait 24 morts en décembre 2016. "Ce sont des cibles faciles à attaquer, ce ne sont pas des gens armés et ils sont pacifiques", indique à franceinfo Christine Chaillot, spécialiste des chrétiens orthodoxes du Proche-Orient.

"Il suffit d'un kamikaze qui décide de se faire exploser dans une église pour que les dégâts soient importants", (...) Lire la suite sur Francetv info

La Corée du Nord se dit prête à la "guerre" après le "déploiement insensé" de la marine américaine
La Chine pointée du doigt par Amnesty international dans son rapport sur la peine de mort
Le camp de migrants de Grande-Synthe réduit à "un amas de cendres" par un incendie
Depuis Singapour, la présidentielle paraît bien loin : "On entend très peu les candidats sur les Français de l’étranger"
Deux tiers des sites de réservation de voyages épinglés par la Commission européenne pour pratiques trompeuses

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages