Pourquoi les confinements aggravent la myopie des enfants (et comment y remédier)

·1 min de lecture

D'ci 2050, 50% de la population sera myope. Et si les causes de ce trouble de la vision sont connues, on sait désormais que le confinement et l'enfermement ont aussi joué un rôle sur les plus jeunes. D'après la cheffe du service ophtalmologie de l'hôpital universitaire de Necker, à Paris, la myopie chez les enfants a même explosé ces derniers mois. Invitée de Mélanie Gomez et de Jimmy Mohamed dans Sans Rendez-vous, le docteur Dominique Brémond-Gignac est revenue sur ce phénomène, et a expliqué comment tenter de le freiner.

>> Retrouvez l'intégralité de Sans rendez-vous en replay et en podcast ici

Les écrans et le manque de lumière

Avec le confinement lié à la crise sanitaire du Covid-19, les yeux de nos enfants n'ont pas été épargnés. Dominique Brémond-Gignac l'a observé pendant ses consultations. Mais une étude menée en Asie a été encore plus révélatrice. "On s'est basé sur plus de 120.000 enfants et on a démontré qu'il y avait eu une augmentation majeure de la myopie pendant le confinement". 

Et pour la spécialiste, deux raisons expliquent cette explosion des troubles de la vision chez les jeunes. "D'abord les enfants ont plus été devant les écrans avec notamment l'école à la maison, les visios etc. Ensuite, ils ne sont pas sortis à la lumière du jour. Et ce sont deux facteurs aggravants de la myopie."

Réduire les phénomènes accommodatifs

Avec le contexte actuel, Dominique Brémond-Gignac l'admet, il est difficile de limiter le contact des enfants avec les écrans. Mais e...


Lire la suite sur Europe1