Pourquoi le CHU de Caen ne peut plus faire de greffe cardiaque

© QUENTIN BASSETTI / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP

Ils étaient pourtant seize à avoir besoin d’un greffon pour le cœur. Ces patients auront peut-être un jour leur opération, mais ce ne sera pas au CHU de Caen, relate BFMTV . Une décision prise jeudi dernier par l’Agence régionale de Santé de Normandie, avec effet immédiat, en raison de l’absence de greffé du cœur dans l’établissement depuis juillet 2021, comme l’instance le dévoilait à Ouest-France . Même ceux déjà hospitalisés dans le service n’y auront pas droit. La décision est brutale et est incomprise autant par l’hôpital que par les patients.

Lire aussi - « Ceux qui restent s’épuisent » : des soignants interpellent les deux candidats sur l'état de l'hôpital public

Les patients déjà pris en charge seront redirigés vers d’autres services, à savoir Rouen, au plus proche, ou encore Paris. Une décision qualifiée d’« irresponsable » par l’Association Normande des greffés cardiaques (ANGC) qui fustige dans un communiqué la brutalité de la méthode « sans concertation, sans tenir compte ni de la période de vacances, ni du personnel en sous-effectif même dans les autres centres de greffe, ni de la santé des patients et de l’impact psychologique ». Même son de cloches du côté des syndicats du CHU de Caen qui se disent « inquiets de la distance » que les patients en attente de greffe devront subir.

« Chances de survie seront amputées »

Sur BFMTV, la secrétaire adjointe du syndicat Force ouvrière au CHU de Caen, Véronique Bazire, constate avec amertume : « Ce qui est le plus inquié...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles