Pourquoi Christine Kelly a refusé la proposition de Nicolas Sarkozy d’entrer au gouvernement

Christine Kelly est une figure phare de la télévision française. Recrue du CSA (Conseil Supérieur de l'Audiovisuel) entre 2009 et 2015, chroniqueuse dans Touche pas à mon poste et actuellement présentatrice de Face à l'info, une émission de débat sur CNews, celle qui a dernièrement reçu des menaces de mort a plusieurs cordes à son arc et aurait même pu être membre du gouvernement français il y a quelques années. Le magazine Valeurs Actuelles en date du jeudi 14 mai 2020 consacre un long papier à Christine Kelly, l'occasion d'apprendre qu'elle a été politiquement approchée par Nicolas Sarkozy lorsqu'il était président de la République entre 2007 et 2012.

C'est en 2009, alors qu'elle prend son poste au CSA, que son nom est évoqué pour entré dans le gouvernement de François Fillon, sous la présidence de Nicolas Sarkozy. La rumeur est rapidement confirmée par celui qui vient alors de se marier avec Carla Bruni. Le magazine rapporte que lors d'un dîner à l'Elysée consacré à la situation des ultramarins, le frère d'Olivier Sarkozy lance : "Cette fille est vraiment très forte, elle est vraiment très bien. Il faudra s'en souvenir le moment venu..."

Un poste refusé !

Jointe par le magazine Valeurs Actuelles, Christine Kelly a accepté de revenir sur ces rumeurs et a confirmé qu'elle avait bien été approchée... à deux reprises, dont une fois par Nicolas Sarkozy lui-même lors d'un thé à l'Elysée. A l'époque, elle était "passionnée par sa nouvelle mission au CSA" et ne souhaitait pas "se voir

Retrouvez cet article sur GALA

Mauvaise nouvelle pour Theodora de Grèce : son mariage annulé !
Divorce d'Olivier Sarkozy et Mary-Kate Olsen : pendant ce temps, Ashley Olsen gère seule leur empire
"Ça fait de la peine" : Laurent Bignolas revient sur la crise à Télématin
Melania Trump, rebelle, plante une séance photo au côté de Donald Trump
Olivier Véran : cette "bataille de quadras" qui se profile avec Laurent Wauquiez