Pourquoi votre chat gratte vos meubles et comment l'en empêcher

C'est la hantise des propriétaires de chats : leur grattage intensif sur les chaises et le canapé ! Une étude se penche sur les facteurs qui influencent ce comportement chez ce félin et propose des conseils pour l'éviter.

Si le grattage est naturel et permet aux chats de garder leurs griffes en bonne santé ainsi que d’assurer leur sécurité par le marquage et la communication sociale, le grattage intensif "d’objets ménagers" comme les chaises, canapés ou autres meubles, peut fortement agacer leur(s) propriétaire(s) !

Le grattage de meubles : la cause de mesures parfois extrêmes

C’est pourquoi une étude dirigée par le Dr Yasemin Salgirli Demi̇rbas de l’Université d’Ankara (Turquie) et publiée dans la revue Frontiers in Veterinary Science le 3 juillet 2024 a investigué sur les facteurs poussant les chats domestiques d'intérieur au grattage indésirable.

Un comportement excessif qui peut entraîner de vives tensions entre le propriétaire et le chat. "Cette frustration peut conduire les propriétaires à prendre des mesures extrêmes, rapporte l'étude, telles que l'onyxectomie, l'abandon du chat, voire l'euthanasie."

Qu'est-ce que l'onyxectomie ?

L'onycxectomie est une opération chirurgicale consistant au dégriffage des animaux ayant des griffes. Cette pratique est interdite et illégale dans certains pays tels que la Nouvelle-Zélande, le Royaume-Uni, l'Australie et dans la majorité des pays membres de l'Union européenne, dont la France depuis 2004. Dans l'Hexagone, les peines encourues sont de deux ans de prison et 30.000 euros d'amende.

Le dégriffage est dangereux pour le chat : il ne peut plus chasser, se défendre, marquer son territoire ou encore s'accrocher aux arbres. Le grattage lui permet aussi de réduire son niveau de stress. L'onycxectomie peut ainsi le conduire à être plus agressif (en mordant) ou à se retrouver dans un état de déprime.

Les données de 1211 chats d'intérieur ont été collectées

Pour cette étude, menée en France, les chercheurs ont créé un questionnaire en ligne comprenant trois sections :

  • La première section permettait de collecter les données démographiques sur l'âge, le sexe, la race, le statut de stérilisation et le poids des chats.

  • La deuxième concernait les ha[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi