Pourquoi certaines stations-service sont toujours en pénurie de carburant ?

Ce mardi, la ristourne gouvernementale sur l'essence baisse de 30 à 10 centimes par litre. Même chose pour celle de Total qui passe de 20 à 10 centimes. Les deux ristournes prendront fin le 31 décembre pour laisser place à une aide ciblée sur les gros rouleurs.

Comme si ces mauvaises nouvelles ne suffisaient pas pour les Français, les problèmes d'approvisionnement persistent dans les stations-service. Ils ont même tendance à s'accroître depuis quelques jours, selon l'AFP, qui annonce ce lundi que 21% d'entre elles manquaient d'au moins un carburant, contre 15% fin octobre dernier.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Une surconsommation de 10 à 30%

Depuis peu, la grève est levée dans tous les dépôts et raffineries de France. Il faut compter 10 à 15 jours après la reprise du travail sur ces sites, pour que les stations soient à nouveau livrées. Avec la fin des grèves, très récente, la capacité française de production n'est pas encore à 100%, ce qui explique une partie des difficultés.

Selon Francis Pousse, président national stations-service chez Mobilians, le rebond des pénuries ne va pas durer. Il s'explique par un calendrier particulier, entre le long week-end du 11 novembre et la baisse des ristournes qui arrive. "Les stations n'ont pas été livrées comme d’habitude ce vendredi avec le jour férié et il y a eu très peu de livraisons le samedi. Conjuguée, avec la baisse de la remise mardi soir tout le monde s’est précipité à la pompe . Dès que la fin...


Lire la suite sur Europe1