Pourquoi certaines personnes sont-elles plus frileuses que d'autres ?

·1 min de lecture

L'expérience est assez simple à mettre en place hors période de crise sanitaire : regroupez une dizaine de personnes dans un espace clos en hiver, et attendez. Rapidement, un premier groupe va se dégager et constater un froid intolérable. Dans la foulée, un second groupe émergera et tentera de dissuader le premier de monter le chauffage, prétextant "qu'on crève déjà de chaud". Eh bien, au risque de les décevoir, aucun des deux clans n'a raison. Nous ne sommes absolument pas égaux face au froid.

Divers facteurs peuvent expliquer cela, comme des différences d'alimentation et d'activité physique (le mouvement créant de la chaleur) ou encore des problèmes pathologiques (comme un dysfonctionnement de la thyroïde, qui joue sur la régulation de la chaleur, ou des soucis de circulation sanguine). Mais les explications principales ne se trouvent pourtant pas là.

Une histoire de surface corporelle et de métabolisme

Ainsi, les personnes particulièrement frileuses souffriraient avant tout d'un rapport défavorable entre leur surface et leur masse : "Les gens qui ont "toujours froid" ont généralement une masse musculaire trop faible par rapport à leur surface corporelle", explique le médecin américain Christopher Minton, spécialiste de la question, à Upworthy. "Leur température corporelle réelle n'est peut-être pas vraiment inférieure à la normale, mais ils ont froid parce que leur corps leur dit de conserver la chaleur."

Mais ce n'est pas tout. Les différences (...)

Lire la suite sur Topsante.com

DIRECT. Covid-19, les chiffres en France ce 21 novembre : chiffres, annonces
Vaccin Covid-19 : Pfizer, Moderna, AstraZeneka confirment des résultats encourageants
6 vrai/faux sur le CBD (cannabidiol)
12 remèdes maison contre l'acné
194 pays s'engagent ensemble pour vaincre le cancer du col de l'utérus