Pourquoi des centaines d'Ukrainiens se pressent pour acheter un timbre patriotique

·2 min de lecture
© METIN AKTAS / ANADOLU AGENCY / ANADOLU AGENCY VIA AFP

Symbole de la résistance de l'armée ukrainienne face à l'armée russe, un timbre représentant un soldat ukrainien faisant un doigt d’honneur au croiseur russe "Moskva" sur l’île des Serpents a été commercialisé. Pour l'acheter, des centaines d'Ukrainiens font la queue pendant plusieurs heures, comme l'a constaté l'envoyé spécial d'Europe 1 sur place.

C’est devenu un symbole en Ukraine. Au premier jour de la guerre, des militaires sur l'île des Serpents refusaient de rendre les armes face au puissant croiseur russe "Moskva". Depuis détruit par l'armée ukrainienne, il sombre au fond de la mer noire. La Poste ukrainienne a édité un timbre représentant un soldat ukrainien faisant un doigt d'honneur au navire russe.

Un million d'exemplaires commercialisés et un timbre déjà collector

La file d’attente fait plusieurs centaines de mètres. Au bas mot, un millier de personnes nourrit l’espoir de se procurer ce nouveau timbre antirusse devenu l’emblème de la victoire. Igor fait la queue depuis 7 heures du matin. "Mon neveu se bat en ce moment à Marioupol dans l’usine Azovstal au sein du bataillon Azov. Je vais lui offrir ce timbre. S’il est vivant, je lui donnerais en vrai, sinon, je le donnerais à sa mère qui est ma sœur", confie-t-il.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Irina a fui il y a deux semaines les bombes de Kharkiv, la deuxième ville du pays. Acheter ce timbre, où l’on voit un militaire ukrainien faire un doigt d’honneur à un navire russe, est pour elle un acte politique. "J’ai commandé des timbres pour moi et mes amis qui restent à Kharkiv et qui ne peuvent pas quitter la ville. C’est très important pour moi, parce que ma ville est presque détruite maintenant. Ce timbre symbolise notre résistance", affirme-t-elle.

"Je ressens de la fierté pour mon peuple"

Une professeure des écoles, très émue, ti...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Vincent Desportes : "La fin de la guerre le 9 mai ? C’est le souhait de Vladimir Poutine et cette date n’est pas un hasard"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles