Pourquoi les cantines lyonnaises ne proposeront plus de cordon bleu l'an prochain

·1 min de lecture

En 2017, peu après sa victoire à la présidentielle, les Français apprenaient une information capitale sur Emmanuel Macron, grâce à un documentaire diffusé sur TF1 : le président adore les cordons bleus. Essayant d'en prendre sur une aire d'autoroute, il s'était trouvé fort dépourvu en apprenant que cela ne venait qu'avec le menu enfant. Voilà désormais que les enfants lyonnais vont, eux aussi, en être privés. La célèbre escalope panée et fourrée au fromage va disparaître des cantines scolaires lyonnaises en septembre 2022.

Un produit ultra-transformé très mauvais

Mais il ne faut pas le vivre comme une punition, explique Gautier Chapuis, élu à la Ville de Lyon en charge de l'alimentation. "Dans le cordon bleu, il y a des viandes dont on ne connait pas forcément toujours l'origine, des additifs, du fromage qui n'est jamais de bonne qualité", explique-t-il. " Tout cela fait un produit ultra transformé, sans traçabilité, mauvais à la fois pour la planète, l'économie locale et la santé des enfants."

Le cahier des charges de la cantine centrale de Lyon va changer et, tout comme le cordon bleu industriel, les chips vont en disparaître. "On a un grand plan d'investissement de 4 millions d'euros dans notre cuisine centrale pour mettre en place du matériel et des outils pour diversifier les plats qui peuvent être faits en cuisine centrale", poursuit Gautier Chapuis. "On arrête les produits ultra-transformés, du moins on en réduit la part au maximum, pour revenir à des produits locaux, ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles