Pourquoi la candidature de Guillaume Soro à la présidentielle de 2020 en Côte d'Ivoire n'est pas une surprise

franceinfo Afrique avec agences

Guillaume Soro, l'ancien président de l'Assemblée nationale et actuel député de Ferkéssédougou (ville du nord de la Côte d'Ivoire), est le premier candidat d'envergure à s'être déclaré à la présidentielle de 2020 en Côte d'Ivoire, un nouveau test politique pour le pays. Il l'a annoncé de Valence, en Espagne, lors d'une "crush party" (réunion de sympatisants que l'homme politique surnomme les "crusheurs" et "crusheuses" sur les réseaux sociaux), un meeting retransmis sur sa page Facebook, le 12 octobre 2019.

Depuis des mois, Guillaume Soro pose les jalons de cette déclaration officielle. Retour sur son agenda politique et la tentative d'arrestation pour laquelle il a porté plainte le 16 octobre 2019 et qui semble renforcer sa détermination.

Une démission

"A cet instant précis, je rends ma démission", a annoncé Guillaume Soro, le 8 février 2019. "Refuser de démissionner conduirait à une crise institutionnelle. On ne peut risquer de mettre en péril la paix fragile (...) pour conserver un poste", a-t-il ajouté. L'ancien chef de la rébellion ivoirienne a été poussé à la démission par le président Alassane Ouattara, après avoir refusé de participer à la mutation fin janvier 2019 de la coalition au pouvoir, le Rassemblement des houphouétistes pour la (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi