Pourquoi le camp Fillon reprend espoir

François Fillon a livré un discours offensif en meeting vendredi soir à Toulon. Notamment contre Emmanuel Macron, désormais cible favorite de la droite.

Est-ce le cadre martial des lieux qui leur a redonné quelques couleurs? Ce vendredi à Toulon, qui abrite le plus grand port militaire français, François Fillon s’est montré particulièrement offensif lors de son meeting au Zénith de Toulon, d’ailleurs consacré en grande partie aux questions militaires. Sous les acclamations de ses supporteurs, l’ex-Premier ministre s’est époumoné:

"Il nous reste vingt jours pour casser la baraque, vingt jours pour stupéfier le système qui se croit installé dans son décor!"

"Affronter les tornades"

François Fillon a joué à fond la carte du roseau qui plie mais ne rompt pas. "La course est rude. Mais adversaires n’ont reculé devant aucun coup", a-t-il insisté. "Mais le combat politique, c’est aussi cela: affronter les tornades, essuyer les attaques, et assumer son projet pour la France".

Pas besoin de chercher bien loin la cause du regain d’espoir dans le camp Fillon, où l’on veut croire que tout est encore possible. L’ancien chef du gouvernement l’a désignée dès les premières minutes de son discours:

"Désormais, c’est officiel: le Parti socialiste a un nouveau candidat qui a l’appui d’un ex-Premier ministre. Surprise, ce n’est pas celui de la primaire, mais des tractations du printemps! C’est Emmanuel Macron. Le protégé de François Hollande".

Le "baiser de la mort" de Valls à Macron

C’est l’argument choc des...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages