Pourquoi le camp Fillon compare désormais Dupont-Aignan à Taubira

Alexandre Boudet
Pourquoi le camp Fillon compare désormais Dupont-Aignan à Taubira

PRÉSIDENTIELLE - La droite peut-elle connaître en 2017 ce que la gauche a connu en 2002, c''est à dire un éparpillement des voix fatal au concurrent que tout semblait conduire vers le second tour? Après Lionel Jospin il y a quinze ans, c'est François Fillon qui craint de revivre pareil scénario pour cette élection, même si le candidat des Républicains ne fait pas face à une multitude de candidatures comme le socialiste à son époque - et doit affronter d'autres écueils.

C'est en réalité une seule candidature qui fait peur à l'ancien premier ministre de Nicolas Sarkozy, celle de Nicolas Dupont-Aignan, fondateur de Debout la France qui se présente à équidistance de François Fillon et de Marine Le Pen sur un créneau gaulliste-souverainiste et anti-euro.

Une histoire de vrais-faux SMS

L'ancien élu UMP a affirmé vendredi 14 avril sur BFMTV que des fillonistes lui avaient adressé des SMS "ahurissants" pour lui demander de renoncer. Le député de l'Essonne s'est pour l'heure refusé à les dévoiler, mais il a assuré qu'il le ferait tôt ou tard. Interrogé par Le HuffPost, son entourage ne souhaite pas révéler non plus l'identité des expéditeurs. En attendant, Nicolas Dupont-Aignan ne compte pas céder à la pression des Républicains.

Dans le camp Fillon, on nie l'existence de ces textos. "Du pipeau", a balayé sa porte-parole Florence Portelli sur LCP en évoquant "des propos pathétiques". "Bien sûr que Nicolas Dupont-Aignan a le droit d'être candidat", ajoute-t-elle auprès du HuffPost. Serait-ce donc un énième "coup de com" du député de l'Essonne qui aurait monté cette affaire pour se faire remarquer?

Pas seulement, car au QG de François Fillon, la menace est vraiment prise au sérieux. Ce n'est d'ailleurs pas nouveau. L'inquiétude remonte au moment où Jean-Luc Mélenchon a commencé à faire sa percée fulgurante dans les sondages. Une fois stabilisé après les affres du Penelope Gate, François Fillon ne parvenait pas à repartir à la hausse et l'arrivée du tribun de la...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages