Pourquoi le "Black Friday" fait-il autant débat?

franceinfo
·1 min de lecture

Le report a été validé. La grande distribution, le commerce et le commerce en ligne ont accepté vendredi 20 novembre de décaler d'une semaine le "Black Friday" initialement prévu le 27 novembre, "sous réserve d'une réouverture des commerces d'ici là", ont-ils annoncé dans un communiqué commun avec le ministère de l'Economie.

Le ministre de l'économie Bruno Le Maire avait, dès mercredi 18 novembre, évoqué cette possibilité à laquelle plusieurs acteurs de la grande distribution et le PDG d'Amazon France se sont depuis montrés favorables. La journée promotionnelle continue malgré tout de faire débat. Pour quelles raisons ? Explications.

Parce que des commerçants redoutent que la vente en ligne en sorte encore plus renforcée

Le "Black Friday" est depuis le début du mois dans le collimateur de certains commerçants. Dès le 7 novembre, quatre fédérations de magasins de centre-ville et centres commerciaux demandaient au gouvernement, dans une tribune publiée dans le Journal du dimanche, d'interdire cette journée de promotions. Sur franceinfo le même jour, Jacques Ermann, président du Conseil national des centres commerciaux estimait que le Black Friday était "une véritable provocation en 2020 avec le confinement, puisque les commerçants physiques ne peuvent pas réagir" face aux grandes plateformes (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi