Pourquoi le Bayern Munich devrait encore être seul au monde en Bundesliga

Le Bayern Munich d'Alphonso Davies et Sadio Mané a remporté la Supercoupe d'Allemagne le 30 juillet (5-3 contre le RB Leipzig). (Leonie Horky/Witters/Presse Sports)

Champion chaque saison depuis 2013, l'ogre bavarois s'est renforcé cet été, et, malgré le départ de Lewandowski, il ne fait guère de doute outre-Rhin qu'il sera de nouveau couronné au printemps 2023.

Thomas Müller a bien amusé les supporters du Bayern Munich samedi. Alors que les Munichois marchaient sur le RB Leipzig en Supercoupe d'Allemagne (5-3), en proposant un jeu alléchant en première période (3-0 à ce moment du match), le vice-capitaine a regagné les vestiaires en mimant quelqu'un en train d'utiliser des jumelles, histoire de prévenir les éventuels clubs qui ambitionneraient de mettre fin à la série de dix titres de champion consécutifs : « Vous aurez encore une fois du mal à nous suivre. »

lire aussi
Entretien - Klinsmann : « Lewandowski laisse un vide énorme »

Un secteur offensif repensé
Ce n'est pas le départ de Robert Lewandowski (33 ans, 344 buts en 375 matches avec le Bayern) au FC Barcelone qui inquiète le peuple rouge et blanc et ce malgré la décision des dirigeants de ne pas enrôler d'attaquant axial d'ici au 1er septembre (date de la clôture du marché des transferts). « Nous allons être encore plus flexibles sur le front offensif, a répété l'entraîneur Julian Nagelsmann ces dernières semaines. Avec Serge (Gnabry), Kingsley (Coman), Leroy (Sané), Jamal (Musiala), Sadio (Mané, arrivé de Liverpool), (Eric Maxim) Choupo-Moting et Mathys (Tel, en provenance de Rennes), nous sommes bien pourvus. »

lire aussi
Comment intégrer Sadio Mané dans le système du Bayern Munich ?

Pour sa deuxième saison sur le banc du Bayern, où il est sous contrat jusqu'en juin 2026, le jeune technicien allemand (35 ans) est sous pression. Son premier exercice sur les bords de l'Isar a été mitigé, entre un titre de champion acquis malgré une deuxième partie de saison compliquée (seulement quatrième en 2022) et deux piteuses éliminations en Ligue des champions (quarts de finale contre Villarreal) et dès les seizièmes de finale de la Coupe d'Allemagne avec une claque monumentale reçue à Mönchengladbach (0-5).

« Cette saison, Nagelsmann devra rendre une copie plus propre avec au moins deux trophées et un parcours européen plus convaincant, estime Lothar Matthäus, légende du club et désormais consultant sur Sky Sports Deutschland. Il sera également jugé sur sa manière de gérer cet effectif et notamment le cas des réservistes, ainsi que le mélange entre joueurs expérimentés et jeunes talents qu'il devra imposer, sachant que son groupe est davantage et mieux étoffé que la saison passée. »

lire aussi
Qui est Désiré Segbé Azankpo, passé de la Ligue 2 au Bayern Munich grâce à Sadio Mané ?

Cet été, tous les souhaits de Nagelsmann ont été exaucés avec l'arrivée d'un patron en défense centrale (Matthijs de Ligt, 22 ans, en provenance de la Juventus), d'un arrière droit (Noussair Mazraoui, 24 ans, arrivé de l'Ajax), d'un milieu relayeur (Ryan Gravenberch, 20 ans, ex-Ajax), d'un attaquant de classe mondiale (Sadio Mané) et d'un jeune talent polyvalent sur le plan offensif (Mathys Tel). Le successeur de Hansi Flick l'a promis : les jeunes auront du temps de jeu, notamment Musiala (19 ans), étincelant en Supercoupe, ainsi que Tel, dont il espère voir dès cette saison une dizaine de réalisations. Les dirigeants bavarois attendent de leur coach qu'il modifie moins souvent ses schémas tactiques afin de trouver un meilleur équilibre dans le jeu.

Dans les rues de la métropole bavaroise, il est davantage question du recrutement spectaculaire du Bayern que de savoir quels pourraient être les concurrents les plus dangereux dans sa quête d'un onzième sacre national de rang. « Je ne vois pas quelle autre formation pourrait détrôner le Bayern, lâche Josef, abonné au club depuis 1989. Il est probable que nos recrues auront besoin de quelques semaines afin de trouver leurs marques, mais le Borussia Dortmund a également modifié en profondeur son effectif et il ne sera pas en mesure d'inquiéter son rival jusqu'au bout. Le RB Leipzig et Leverkusen, qui ont su conserver leur ossature, me paraissent mieux armés et peuvent faire en sorte d'avoir un Championnat un peu plus ouvert. »

lire aussi
Toute l'actualité de la Bundesliga

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles