Pourquoi avons-nous besoin de planifier nos vacances ?

Car with luggage on the roof ready for summer vacation 3D Rendering
Relentless_one via Getty Images Car with luggage on the roof ready for summer vacation 3D Rendering

Relentless_one via Getty Images

L’obligation de rendre des comptes aux réseaux sociaux nous pousse également à nous rendre dans les endroits recommandés par les influenceuses et les influenceurs, et à prendre des photos au même endroit que tout le monde, avec la même pose.

VACANCES - Depuis quelques années, je remarque que le besoin de planifier ses vacances à la minute près s’est emparé de beaucoup d’entre nous. La dolce vita et le temps qui s’étire en été sont bel et bien terminés. Il n’y plus guère de place pour l’aventure et la surprise. Selon moi, plusieurs raisons peuvent expliquer ce besoin de planifier ses vacances.

Une société basée sur la performance

Tout d’abord, nous vivons dans une société où tout est basé sur la performance et la productivité : on doit tout réussir et tout rentabiliser. Pour beaucoup de gens qui peuvent se permettre de partir l’été, les vacances n’échappent pas à cette logique. Tout leur planning est organisé à l’avance, car il faut rentabiliser le billet d’avion, il faut exploiter au maximum le temps passé et il faut que tout soit parfait.

Lire aussi

Alimenter les réseaux sociaux

L’obligation de rendre des comptes aux réseaux sociaux nous pousse également à nous rendre dans les endroits recommandés par les influenceuses et les influenceurs, et à prendre des photos au même endroit que tout le monde, avec la même pose. Aussi, pour faut aller dans un maximum d’endroits instagrammables, il faut s’organiser à l’avance. Cela crée une forte pression.

L’angoisse de l’ennui

Le temps des vacances, l’éco-anxiété est remplacée par la peur du vide et l’angoisse de l’ennui, ce qui nous pousse à remplir au maximum l’agenda des vacances, avec des activités pas vraiment compatibles avec le développement durable et la sobriété énergétique. C’est parti pour le safari, le jet ski, les vols longs courriers, le tourisme de masse, etc.

L’excès du développement personnel

Les dérives du développement personnel nous incitent à profiter des vacances pour devenir « la meilleure version de nous-même » et nous offrir un stage d’apprentissage de la déconnexion à 3000€ la semaine.

Le devoir de passer du bon temps

Je remarque aussi que beaucoup de gens ne sont pas satisfaits de leur vie professionnelle et de leur travail. Alors, le temps des vacances est une occasion de donner du sens au temps passé à faire un travail qui n’est pas jugé spécialement épanouissant. C’est l’occasion de dépenser l’argent gagné pendant l’année et de sortir de la routine quotidienne. Je comprends que cela crée probablement une « obligation de réussite » et une pression à l’amusement et au remplissage.

Un sentiment de sécurité

Enfin, le besoin de tout contrôler dans l’espoir d’échapper à l’anxiété et de gagner en sentiment de sécurité nous incite certainement à organiser notre temps et notre séjour dans ses moindres détails.

Et pourtant… si l’organisation et le contrôle rassurent, c’est l’ouverture à la nouveauté et la spontanéité qui nous aident davantage à apprivoiser notre anxiété Les rencontres inattendues et le fait de prendre l’itinéraire B au lieu de l’itinéraire A, c’est cela aussi qui fait le charme des vacances et qui permet de se fabriquer de beaux souvenirs.

Qu’en pensez-vous ?

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

À voir également sur Le HuffPost : Bison futé voit noir pour le chassé-croisé, voilà comment se forment les bouchons

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles