Pourquoi les animaux carnivores sont une bombe à retardement pour les épidémies

·1 min de lecture

En décembre 2020, la France a abattu la totalité des visons présents dans un élevage d’Eure-et-Loir suite à la découverte d’une contamination au SARS-CoV-2. Au Danemark, ce sont plus de 17 millions de visons qui ont dû être abattus suite à la découverte d’une mutation dangereuse et transmissible à l’Homme. Et ce n’est pas un hasard. Selon un rapport de l’OMS Europe, « il existe un risque élevé d’introduction et de propagation du virus de la Covid-19 à partir des élevages d’animaux à fourrure ». Une autre étude de Science explique que le vison ou le chien viverrin (surtout élevé en Chine) pourrait être l'hôte intermédiaire entre la chauve-souris et l'Homme pour la transmission du coronavirus SARS-CoV-2. Mais pourquoi ces animaux sont-ils particulièrement à risque ?

49 % de toutes les espèces de carnivores sont porteuses d'un ou de plusieurs agents zoonotiques uniques

Une nouvelle étude parue dans la revue Cell Reports apporte un éclairage inédit sur ce mystère : les animaux carnivores auraient un système immunitaire défectueux, ce qui en ferait des réservoirs parfaits pour toutes sortes d’agents pathogènes. « 49 % de toutes les espèces de carnivores (vison, chiens, chats…), soit la plus forte proportion de tous les genres de mammifères, sont porteuses d'un ou de plusieurs agents zoonotiques uniques », explique Clare Bryant, chercheuse en médecine vétérinaire à l'université de Cambridge et auteure principale de l'article.

Contamination inversée : quelle est cette menace qui pourrait relancer l'épidémie de Covid-19 ?

Les chiens et chats sont ainsi couramment porteurs asymptomatiques de salmonelle, et plusieurs cas d’animaux domestiques contaminés au SARS-CoV-2 ont été rapportés durant la pandémie. « Nous avons donc cherché à savoir si c'est parce que les carnivores sont un vaste groupe d'animaux abritant de nombreux agents pathogènes, de sorte qu'ils sont porteurs proportionnellement plus de zoonoses, ou s’il existe d'autres facteurs tels que les différences dans le...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles