Pourquoi les épreuves de contrôle continu du nouveau bac sont-elles menacées ?

franceinfo

La réforme du bac va-t-elle se prendre les pieds dans le tapis ? La première session des épreuves du contrôle continu du nouveau baccalauréat doit débuter lundi 20 janvier et s'étaler sur un mois et demi. Au programme de ces épreuves appelées "E3C" (pour épreuves communes de contrôle continu) : de l'histoire-géographie et des langues vivantes, pour la série générale. Dans les séries technologiques, les lycéens plancheront en plus sur les mathématiques.

Certaines de ces nouvelles épreuves sont déjà perturbées localement et pourraient l'être à l'échelle nationale.

Parce que des enseignants et des parents d'élèves sont opposés à cette réforme du bac

Dans une tribune publiée le 14 janvier par Libération, un collectif de professeurs de lycée, universitaires et parents d'élèves juge que la réforme du baccalauréat contrevient "aux principes, au bon fonctionnement et à la mission de l'Education nationale".

Avec le "bac Blanquer", l'élève ne fait que réviser. Il n'y a plus de temps pour l'acquisition et surtout l'examen critique des savoirs émancipateurs, pour développer la réflexion, ni même pour permettre la patiente progression des élèves.

Un collectif de professeurs de lycée, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi